Bilan financier

La clôture annuelle des comptes de la commune donne lieu à l'établissement par le Maire du compte administratif. Ce document retrace l'ensemble des dépenses et des recettes de l'année écoulée. Il est adopté chaque année par le conseil municipal.

COMPTE ADMINISTRATIF 2017

Budget principal – Commune de Férel


Présentation brève et synthétique retraçant les informations financières essentielles

(Code Général des Collectivités Territoriales L. 2313-1 et L3313-1 - modifié par la loi NOTRe du 07/08/2015)

La section de fonctionnement affiche une hausse modérée de ses dépenses (+2.9%) et recettes (+2.2%) courantes, plus forte par rapport aux 3 exercices précédents (la moyenne s’établissant à +1,1% et +1% de dépenses et recettes courantes sur la période 2014-2017).

Les recettes des produits des services et du domaine (principalement la restauration scolaire et l’ALSH) restent remarquablement stables malgré l’externalisation du service d’ALSH aux PEP56 à partir de la Toussaint.

Les principales recettes en augmentation sont les produits fiscaux (chapitre 73) en raison, comme en 2016, du cumul de plusieurs facteurs de faible ampleur : inflation des bases, développement démographique et hausse faible des taux.

Les dotations de l’Etat retrouvent une tendance haussière (+3.6%) en raison principalement de l’augmentation significative de la Dotation de Solidarité Rurale (DSR) dont bénéficie la commune. Depuis 2014, la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement est partiellement compensée par la montée en puissance des dispositifs de péréquation dont la DSR est à Férel l’élément le plus dynamique.

Les dépenses de fonctionnement connaissent une augmentation de tous les principaux chapitres comptables :

  •  Augmentation modérée concernant les charges à caractère général (Chapitre 011) et les autres charges de gestion courante (Chapitre 65)
  •  Concernant les charges de personnels (012), le compte administratif fait apparaître une augmentation plus importante (+6.9% contre +4.1% en moyenne sur la période 2014-2017) en raison plusieurs facteurs : réforme du régime indemnitaire des agents publics, augmentation du point d’indice de la fonction publique et de certaines cotisations, légère augmentation des effectifs (développement de service à la médiathèque et recrutement suite à la suppression des contrats aidés)

Les dotations aux provisions (chapitre 68) restent fortement impactées à la hausse par une provision pour risque de désamiantage de l’ancien Ehpad.

Les résultats de la section de fonctionnement génèrent une capacité d’autofinancement toujours faible depuis la mise en place du service de restauration scolaire mi 2013.

Le niveau d’investissement est faible en 2017 car d' importants projets d’investissement (extension du groupe scolaire, travaux intérieurs de la mairie) sont en phase de conception ; leurs coûts s’étaleront sur les exercices de 2018 à 2020. Ainsi pour 206k€ d’équipement en 2017, le compte administratif fait état de 246k€ de crédits reportés en 2018 au titre des restes à réaliser . Pour cette même raison, la commune n’a pas mobilisé d’emprunt en 2017.

La section d’investissement est largement marquée en dépenses par la poursuite du réaménagement intérieur de la médiathèque, le programme de voirie, l’achat de matériel roulant pour le service technique, la poursuite des études pour la PLU, la poursuite du renouvellement du matériel informatique de l’école.

Les remboursements d’emprunt baissent légèrement.

 

Budget annexe – Lotissement de Kermahé

Présentation brève et synthétique retraçant les informations financières essentielles (Code Général des Collectivités Territoriales L. 2313-1 et L3313-1 - modifié par la loi NOTRe du 07/08/2015).

Le budget du lotissement de Kermahé sera en phase de clôture en 2018. Il ne fait plus apparaître qu’un montant de dépense de fonctionnement de 600€ correspondant aux derniers travaux de voirie.

L’excédent prévisionnel du lotissement qui s’établit à 4062,62€ sera reversé en recettes au budget principal de la commune.


Création site Internet mairie